5 raisons pour lesquelles votre application échoue !

5 raisons pour qu'une application échoue

 

Une application mobile réussie commence tout d’abord par une bonne idée. Mais il va de soi que cela nécessite une planification approfondie qui mènera au succès.

Certes, ce n’est pas toujours le cas puisque bien souvent les erreurs se reproduisent de la même manière.

Dans cet article, nous avons formé une liste de 5 raisons les plus courantes pour lesquelles certaines applications mobiles échouent.

Pour cause, pour la majorité des gens, l’échec d’une application mobile dépend de ces principales causes :

  • Un projet trop ambitieux
  • Un cahier des charges flou
  • Pas de “bons” chefs de projet
  • Un mauvais prestataire informatique
  • Pas assez de marges de manœuvre

Or vous le verrez dans cet article, ces causes ne sont pas les seules à prendre en compte.

Évidemment, les risques d’échec sont loin d’être négligeables… sauf si l’on fait ce qu’il faut !

Alors si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la transformation numérique mobile, soyez attentif, nous vous livrons toutes nos clés pour une application sans échec !

 

 

#1. Une application pauvre en design 

 

On estime que 44 % des erreurs et des défauts sont découverts par les utilisateurs directement sur l’application mobile en question.

Il est, vous vous en doutez, alors très important de savoir que votre public cible est satisfait de votre application et qu’il puisse avoir une vision global de votre conception.

Ainsi, l’interface utilisateur (UI) est l’un des éléments cruciaux de la création et de la mise en œuvre. C’est ce qui permettra à votre équipe de développement d’en savoir plus sur les objectifs finaux de votre interface.

En effet, il va de soi qu’une application mobile réussie nécessite des ajustements partiels après lancement. Le but n’est alors pas de recourir à un changement totale de l’application qui, se concluerait par un échec, mais bien d’aboutir à une perfection d’utilisation pour vos clients.

Pour qu’une application soit un succès dès le lancement, voici ce que vous et votre équipe de développement devez prendre en compte :

  • Créer une interface utilisateur appropriée, mettez-vous à la place de vos futurs utilisateurs. Soyez simple, ludique tout en ayant un brin d’attractivité.
  • Utilisez des images haute résolution tout en effectuant de nombreux tests quant aux chargements de celles-ci. Une application lente est une application sans réel intérêt.
  • Placez correctement les boutons notamment ceux de Call To Action, soyez minutieux c’est très stratégique.
  • Assurez-vous que les liens cliquables fonctionnent, faites des tests, ayez recours à l’A/B Testing.

Comme vous pouvez le voir, la satisfaction utilisateur dépend grandement du design de votre application. Pour cause, une application mobile doit être pensée et orientée utilisateur, le but est d’être téléchargée, utilisée, et surtout appréciée.

Les mobinautes, friands de nouveautés, sont de surcroît très exigeants : une application mobile mal pensée, avec une navigation compliquée et un design pauvre risque de ne pas les satisfaire.

Et qui dit insatisfaction dit téléchargements en baisse et potentiellement mauvaises notes dans l’App Store ou Google Play.

Faites les bons choix et pensez sans cesse utilisateurs. Pour vous aider dans cette conception, il est intéressant de recourir à deux approches différentes certes, mais surtout complémentaire.

La première est de se rapprocher d’un UX designer. Ce professionnel conçoit et/ou améliore les interfaces numériques de manière générale. L’application mobile entre complètement dans ses attributions : il adapte son travail à chaque support, car chacun comporte des usages et comportements spécifiques. Son but est de créer l’expérience utilisateur la plus intuitive possible, garante du succès de l’application.

Enfin, la deuxième approche concerne ce que l’on appelle le beta-testing. Lors du développement d’une application mobile, cette phase de test est fondamentale. On invite des utilisateurs de confiance à tester son application mobile avant son lancement officiel.

L’avantage ? Vous pourrez tirer parti de leurs commentaires pour améliorer encore l’expérience utilisateur !

 

 

#2. Un audit non défini

 

L’audit est primordial, ne l’oubliez jamais !

Cette méthode d’évaluation d’un système par un expert, vous permettra de tester à moindre coût certes, mais surtout d’anticiper.

L’anticipation c’est la clé. Il vous faudra sans arrêt prévoir les risques, les possibles bugs, l’avenir en général sans être trop optimiste. Sans un audit clair, votre application risque très fortement d’échouer.

L’objectif principal de l’audit est de relever les différents problèmes du système en fonction d’objectifs et de mesures définis de façon personnalisée puis d’y apporter des recommandations afin de les résoudre.

Ainsi vous pourrez évaluer vos différentes fonctionnalités telles que :

  • Le contenu proposé aux utilisateurs
  • La présentation et la structure de l’information
  • Le parcours utilisateur
  • L’utilisabilité comprenant la facilité d’utilisation, la facilité d’apprentissage, l’efficacité d’utilisation et la satisfaction des utilisateurs

Pour se faire, votre audit doit débuter dès la conception du système soit le plus tôt possible. D’autant plus qu’il sera également possible de débuter un audit lors de la refonte d’un système déjà existant.

Par ce biais, il est primordial d’évaluer dès le départ tous vos livrables liés à la conception de l’expérience utilisateur tels que les maquettes, prototypes, sites ou applications existants, carte du site, flux utilisateur…

Bien entendu, il est d’autant plus indispensable de réaliser un focus sur des fonctionnalités précises telles que outils de recherche, formulaires d’inscription, processus (achat ou métier).

Enfin un audit se fait généralement par un UX Designer. Or, il n’est pas seul ! En effet ce dernier se devra d’entrer en contact avec toutes les parties prenantes du projet (concepteurs, équipe technique, product manager, product owner, utilisateurs finaux).

C’est ce qui lui permettra de comprendre le contexte et les contraintes du projet et de définir ensemble les objectifs de l’audit.

 

 

#3. Des tests inexistants

 

Lorsqu’une entreprise développe une application mobile, elle a 3 objectifs :

  • Générer des téléchargements
  • Fidéliser les utilisateurs
  • Obtenir de bons commentaires sur les stores

C’est pourquoi, pour arriver à ces objectifs, il est impératif de procéder à des tests spécifiques et ce, à plusieurs étapes de vie de votre application !

Soyez en sûrs il est très rare qu’une application mobile soit lancée sans bugs mineurs. Cependant il est important de tout de même investir dans l’assurance qualité avant l’expédition afin de vous assurer qu’il n’y ait pas de problèmes majeurs.

Eh oui, si une application n’est pas testée correctement, elle est forcément remplie de bugs qui auront un impact sur l’expérience utilisateur et est sujette à planter. Et on vous l’assure, un seul crash est plus que suffisant pour empêcher les utilisateurs de l’utiliser à nouveau.

Pour que votre application soit viable au maximum, de multiples tests sont à faire tout au long de votre développement et même après, les voici !

Pendant le développement, soyez en majorité Agile !

Réaliser des tests d’une application au cours de son développement est un énorme gain de temps.

Pour cause, s’allier à une méthode Agile permettra de vérifier :

  • Le bon fonctionnement de l’application (avec le moins de bugs possibles)
  • La cohésion de l’interface utilisateur, par rapport à l’attendu (concernant le design, l’ergonomie)
  • La performance (la technique supporte-t-elle l’application)

Ensuite, lorsque le développement et ses phases de tests sont terminés, il est indispensable de mener ce que l’on appelle une recette approfondie.

Elle consiste à définir des scénarios correspondant aux comportements des futurs internautes, mais aussi décrire ce qui doit se passer à chaque étape de celui-ci. On parle alors de plan de test, ou cahier de recette.

Ce type de tests remplit 2 objectifs principaux :

  • Détecter des dysfonctionnements, des erreurs
  • Déceler d’éventuelles incohérences dans le parcours client

Pour aller un peu plus en détails voici les 10 points de vigilance propre aux applications mobiles :

  • Installation/désinstallation : lancement de l’application
  • Performance : rapidité et consommation de batterie
  • Connexion : impacts du réseau sur l’application
  • Interruption : comportement en cas d’appel, de notification
  • Interface : adaptation du design
  • Langue : traductions adaptées et bonne utilisation des formats, devises
  • Mémoire : gestion de la mémoire de l’application
  • Stabilité : absence de plantage
  • Soumission : conformité aux règles des stores

Pour finir ces différentes phases de tests, place aux tests utilisateurs !

Ce type de tests vous permettra de comprendre le mobinaute, ce qu’il perçoit de l’application, comment il l’utilise et la mobilité de l’application.

Pour se faire nous vous conseillons de contacter des personnes extérieures au projet. Votre équipe de développement ne sera pas entièrement réceptive par manque de recul.

 

#4. Ne pas choisir judicieusement sa plateforme de lancement 

 

En tant que pionniers des systèmes d’exploitation, Android (Google Play Store) et iOS ont des directives d’interface très intuitives. Pour cause, ils fonctionnent également de différentes manières et font appel à différents groupes d’utilisateurs. Le tout en restant tout de même assez similaire.

Bien étudier sa plateforme de lancement est primordial pour arriver au succès de votre application. En effet, si votre application n’est pas adaptée à la plateforme choisie, elle risque de pas être en adéquation avec la cible voulue. En clair, tout est lié.

En regardant le choix de smartphones de vos utilisateurs, vous acquérez déjà des connaissances utiles à partir d’une seule donnée statistique.

Par exemple, il est démontré que les utilisateurs iOS ont généralement un revenu plus élevé que les utilisateurs Android.

Ainsi ces informations en elles-mêmes peuvent influencer vos décisions concernant la stratégie de monétisation du produit.

Faut-il ajouter des achats intégrés ? Être totalement gratuit ?

Par ailleurs, si votre stratégie de monétisation repose fortement sur les achats intégrés, une application iOS peut être la plateforme la plus rentable.Toutefois, si vous prévoyez de monétiser via des emplacements d’annonces, Android pourrait être un meilleur choix.

Cependant, après étude de ces données, n’oubliez pas de garder en ligne conductrice votre objectif principal qui est que votre application mobile fournisse aux utilisateurs une solution à un problème spécifique auquel ils sont confrontés collectivement.

Bien entendu, si vous ne comprenez pas bien comment le comportement des utilisateurs change entre les systèmes d’exploitation, vous aurez du mal à développer une application qui réponde aux besoins spécifiques de votre groupe d’utilisateurs cible.

Pour cause, lorsque les applications ne fonctionnent pas bien sur la portée des appareils, des réseaux et des systèmes d’exploitation, cela devient un problème majeur. Des utilisateurs frustrés, déçus qui n’hésiteront pas à faire part de leurs mécontentement et d’en avertir leurs réseaux.

Ainsi, le choix de la bonne plateforme pour votre application mobile dépend du contenu de l’application que vous souhaitez créer et des objectifs commerciaux globaux. Il s’agit d’analyser votre marché cible et les données démographiques de base des utilisateurs pour choisir l’option qui convient le mieux à votre entreprise.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur qui entre IOs et Play Store est le meilleur, nous vous conseillons de lire notre article juste ici.

 

 

#5. Un lancement mal exécuté 

 

Saviez-vous que 90% des démarrages d’applications mobiles échouent en raison d’un lancement en retard ou bien trop tôt ?

Tout le monde est d’accord pour dire qu’un retard dans le lancement est souvent source d’angoisse et de désaccord. Cependant sachez qu’un lancement à l’avance de votre application n’est pas bien mieux, et peut là aussi être source d’échec.

C’est pourquoi il est important pour ne pas dire primordial d’étudier, de planifier, d’analyser votre lancement d’application mobile. Rien ne doit être fait au hasard.

N’hésitez pas à revoir votre application si certaines fonctionnalités ne vont pas et ce, même si le délais est impacté.

Si jamais vous souhaitez en savoir plus sur le délais et ses possibles changements nous vous conseillons de lire notre article “Combien de temps pour créer une application mobile” juste ici !

Comme dit précédemment, une stratégie de lancement d’applications a un impact significatif sur l’acquisition et la rétention d’utilisateurs. En effet, c’est ce que l’on appelle un effort de marketing qui nécessite des recherches approfondies et un travail continu pour voir les résultats.

Pour améliorer vos chances de succès, un plan marketing doit être établi pour garantir que chaque étape est effectuée et exécutée correctement en un temps opportun.

Si vous souhaitez que votre application affiche un taux de téléchargement et de rétention d’utilisateurs élevé, elle doit faire bonne impression dès les premiers jours avant son lancement.

C’est un moment critique pour se concentrer sur la mise en évidence de la valeur de l’application afin d’optimiser le processus d’intégration.

Ainsi, si vous n’impressionnez pas rapidement vos nouveaux utilisateurs, vous perdrez probablement leur intérêt. Soyez vigilant !

Tout le monde le sait, le lancement d’une application mobile n’est pas un événement ponctuel. Il y aura toujours place à certaines améliorations qui font que l’application mobile lance un processus cyclique qui nécessitent une réévaluation à mesure que les demandes du marché changent.

Prenez votre temps, et tout sera parfait !

 

Et voilà, vous avez maintenant toutes les clés pour que votre futur application mobile n’échoue pas !

Comme vous pouvez le voir, les performances d’une application dépendent de nombreux facteurs. Or au-delà de ces facteurs, une recherche médiocre et une mauvaise exécution des processus sont des raisons courantes pour lesquelles les applications mobiles échouent lors de leur lancement.

Concentrez vos efforts sur les études de marché et d’audience, suivez les meilleures pratiques spécifiques à la plateforme et effectuez des tests d’assurance qualité approfondis.

Toutes ces choses feront la différence entre l’échec et le succès, bonne chance ! 😉

 

 

Découvrez aussi

  • Tout pour comprendre le design thinking
    Tout pour comprendre le Design Thinking !

    Découvrez tout pour comprendre le Design Thinking et ainsi l’adopter pour vos applications !

  • Combiner deadline et agilité
    Comment concilier deadline et agilité ?

    Découvrez comment faire face à un projet ayant une portée complexe, des délais serrés et un budget limité !

  • Apple store vs play store
    App Store VS Play Store : Qui sera le grand gagnant ?

    App Store VS Play Store, découvrez qui est le plus adapté pour votre application !