Pourquoi et comment construire l’arborescence d’un site web ?

couverture

Créer un site web est une aventure unique ! Que ce soit à but personnel ou plutôt professionnel, la personne en charge de la conception appréciera forcément sa création. Cependant, il est crucial de se rappeler une chose : un site web n’est pas personnel, non, il est destiné à tous les internautes. De ce fait, il doit être pensé pour que la navigation soit la plus simple possible ! C’est là qu’entre en jeu l’arborescence du site web. Certains sites n’en possèdent pas forcément, et cela a des répercussions importantes.

Qu’est-ce que l’arborescence d’un site web ?

Avant toute chose, définissons ce qu’est l’arborescence d’un site web. Afin de se faire une petite idée, on pourrait comparer cela à un organigramme : l’accueil de votre site tout en haut, les catégories juste en dessous et chaque page de chaque catégorie encore un étage en dessous. Bien entendu, chaque étage est relié avec des connexions, c’est d’ailleurs ce que nous appelons le maillage interne. 

Synthèse arborescence d'un site web.
 

Au final, une arborescence permet d’organiser complètement un site web, au lieu de placer les pages les unes après les autres. Au début de la vie d’un site, l’arborescence a très peu d’utilité si les pages sont peu nombreuses. Cependant, au fil du temps et de la création de contenu, elle devient vite indispensable… Les utilisateurs auront besoin de cette organisation pour pouvoir naviguer clairement sur le site web et savoir où trouver l’information sans devoir aller de page en page.

In fine, l’aspect visuel qui retranscrit le mieux une arborescence d’un site web, c’est son menu ! C’est un peu réducteur, car ce dernier ne propose pas toujours toutes les pages d’un site (on trouve des pages via le footer par exemple), mais c’est ce qui le représente le mieux. L’arborescence va donc grandement définir la qualité de l’expérience utilisateur ! 

Quels sont les avantages d’une bonne arborescence d’un site web ?

Si vous avez réussi à comprendre le principe ainsi que le fonctionnement de l’arborescence d’un site web, alors vous comprendrez aussitôt ses avantages. Le premier d’entre eux, c’est du côté de la navigation qu’il faut regarder : un site web avec une bonne arborescence, c’est un site web sur lequel il est facile de naviguer. Souvent, on dit qu’il suffit de trois clics pour atteindre la page que l’on souhaite. Si c’est plus (5, 6 ou 7), c’est qu’il faut revoir entièrement votre arborescence. Attention : cette règle n’est pas toujours valable pour un blog, par exemple, où les articles s’enchaînent… D’où l’intérêt de créer des catégories précises (sans pour autant en avoir des dizaines). Une bonne arborescence rend également votre site web plus fiable du point de vue de vos utilisateurs. Elle joue alors un grand rôle dans la notoriété de votre marque et de votre entreprise. 

Je veux discuter de mon projet

 

Second point à mettre en avant, le référencement naturel. Depuis maintenant plusieurs années, les moteurs de recherche tels que Google, Bing ou autres, prennent en compte l’organisation et la facilité de naviguer dans un site pour le classer parmi les résultats d’une requête. Concrètement, si un site web est mal organisé (comprenez qu’il possède une mauvaise arborescence, voire qu’il n’en possède pas du tout), alors il sera moins bien classé qu’un autre. Le fait d’être bien classé et d’être par exemple en première page de Google vous apportera de nombreux avantages comme la visibilité ainsi que la crédibilité. Mettre en place une bonne arborescence de site web est donc une réelle stratégie, car vous permettra d’avoir un avantage concurrentiel également. De plus, votre site web sera non seulement bien indexé, mais aussi plus régulièrement, ce qui vous permettra de maintenir votre place. D’ailleurs, cela entre en compte dans plusieurs points en SEO :

  • Le topic cluster : il s’agit d’un groupe de pages qui tournent autour d’une seule et unique page plus importante. Cependant, il faut faire attention à ne pas confondre le topic cluster avec le cocon sémantique même s’ils sont assez similaires. 
  • Le maillage interne : faire le lien entre les pages d’un même site web est le rôle du maillage interne. Une bonne arborescence signifie que les liens internes sont bien placés, judicieusement trouvés et participent à la facilité de navigation du site. En effet, les utilisateurs n’auront pas besoin d’effectuer une autre requête sur un moteur de recherche, ils n’auront qu’à cliquer sur le lien si le sujet les intéresse et qu’ils veulent plus de détails. De plus, nous vous conseillons de ne pas trop faire de backlinking externe pour privilégier le contenu de votre propre site web. 

Maillage interne et arborescence de site web.

  • Le cocon sémantique : il s’agit d’une méthode d’arborescence de site web afin de relier toutes les pages du site entre elles. Certaines pages sont considérées comme plus importantes que d’autres : on parle des pages mères et des pages filles. Pour illustrer le cocon sémantique, nous allons prendre pour exemple un site web avec comme page mère les parfums d’intérieur. De nombreuses pages filles peuvent en découler : bougies, encens, diffuseurs, spray d’intérieurs, etc. C’est un peu comme des sous-catégories d’une grande catégorie principale. 

 

Quoi qu’il en soit, vous comprendrez vite que l’arborescence s’avère indispensable si vous souhaitez développer votre site, et ce, aussi bien du côté du référencement naturel que de l’expérience utilisateur. C’est également un guide pour les moteurs de recherche comme Google avec ses robots d’indexations. 

Comment créer une bonne arborescence d’un site web ?

Après avoir vu le concept ainsi que les avantages d’avoir une arborescence d’un site web, passons à ce qui vous intéresse le plus : comment créer une arborescence efficace pour votre site web. La première chose à faire, c’est de délaisser votre clavier et de prendre une feuille et un crayon. Dessinez alors la façon dont vous allez organiser vos contenus. Cette étape est similaire à la conception d’un wireframe : on construit tout d’abord le squelette de l’application ou dans notre cas, du site web. En premier, ce sera donc l’accueil de votre site. Cependant, gardez à l’esprit une chose : les internautes peuvent très bien arriver sur votre site via une autre page ! C’est pourquoi, pensez à l’arborescence pour qu’elle soit efficace depuis n’importe quelle page.

Arborescence site web : base du projet.
 

Ensuite, pour savoir comment organiser de manière la plus efficace possible, il faut savoir ce que viennent chercher vos visiteurs. Par exemple, si vous gérez une boutique en ligne et que votre internaute regarde une page pour des produits d’une certaine marque. Alors, l’arborescence autour de cette page devra être pensée en fonction de cela : si l’internaute cherche des chaussures Nike, il doit pouvoir s’y retrouver rapidement dans la catégorie, sinon, il quittera la page. De plus, pensez à ne pas trop surcharger votre arborescence. Il faut que vous limitiez le nombre de catégories et de sous-catégories.

Vous pouvez également penser à regarder les sites web de vos principaux concurrents et analyser leur arborescence. Grâce à cela, vous pouvez vous démarquer en proposant une autre organisation ou de nouvelles catégories.  

Enfin, pensez à proposer des URL de pages assez structurées. En effet, il faut que vos URL suivent le même schéma que l’arborescence. 

Bref, si nous devions retenir quelques règles :

  • Structurer par étages et catégories votre contenu.
  • Réduisez au minimum le nombre de clics pour atteindre une page.
  • Adaptez l’arborescence en fonction de ce que cherchent réellement les internautes en lien avec la thématique du site.
  • Vos URL doivent être claires, avec la même structure que l’arborescence (un étage à chaque “/ » différent).

 

En respectant cela, vous devriez proposer une arborescence de site web la plus claire et efficace possible. Cependant, attention à éviter les erreurs.

Quelles sont les erreurs à éviter pour l’arborescence d’un site web ?

À partir du moment où l’on met en place l’arborescence d’un site web, on s’expose potentiellement à des erreurs. Nous ne pourrons pas tout lister, mais les plus courantes sont souvent les mêmes :

  • Des niveaux trop profonds : s’il faut cliquer sur 5, 6 ou 7 niveaux pour atteindre une page, cela risque de décourager grandement l’internaute.
  • Ajouter un bouton accueil au menu : tout le monde sait désormais qu’il suffit de cliquer sur votre logo, si votre menu est déjà étoffé, oubliez le lien vers l’accueil, ce n’est qu’un doublon au final.
  • Utiliser trop de taxonomies : très courant sur WordPress, cela ajoute de multiples liens internes qui présentent trop peu d’utilité. Pensez à les désactiver si vous n’en avez pas réellement l’utilité.
  • Avoir trop de menus déroulants : avoir un menu déroulant dans votre menu, c’est une chose acceptable, mais en avoir trop, cela devient rapidement frustrant.
  • Oublier les CTA : si vous avez une action à mettre en avant, utiliser un Call To Action s’avère être une excellente chose !
  • Mauvaise présentation des menus : s’ils sont trop longs, mal organisés ou fouillis, vous perdrez en qualité de navigation.

 

Bref, vous l’aurez compris, la moindre petite erreur dans la création de votre arborescence peut créer une frustration chez l’internaute. C’est pourquoi, nous vous conseillons vivement de tester tout ce que vous faites. De plus, il ne faut pas ajouter trop de niveaux à votre arborescence au risque de noyer la page mère. 

Quels outils aident pour l’arborescence d’un site web ?

Si vous ne savez pas encore comment créer une bonne taxonomie pour votre site web, sachez qu’il existe quelques outils gratuits. Nous pourrions vous en citer plusieurs, mais un attire notre attention plus que les autres : Gloomaps. Avec ce dernier, vous créerez l’arborescence de votre site web sans investir le moindre euro.

Disponible uniquement en anglais, il suffit de se connecter directement à l’interface de Gloomaps depuis un navigateur web. Dès le départ, vous êtes plongé dans le sujet : l’arborescence est tout de suite affichée. Vous n’aurez plus qu’à organiser votre site internet grâce aux conseils que nous venons de vous délivrer. Vous pourrez ajouter des couleurs, créer des liaisons ou encore exporter le tout dans divers formats (PDF, PNG…) afin de partager votre arborescence. Testez-le, il se prend très rapidement en main !

De plus, nous vous avons conseillé précédemment d’analyser l’arborescence des sites web de vos principaux concurrents. Il existe des outils qui vont vous aider à comprendre l’organisation du site. Nous pouvons citer ScreamingFrog qui propose une version gratuite et qui va venir crawler les sites web en profondeur. Un autre outil très connu mais qui est payant est SemRush. Il est très complet car vous pouvez analyser à la fois vos concurrents, mais également votre propre site web. En résumé, il vous permet de faire une analyse SEO complète !

 

Je contacte Mayasquad

 

 

 

Découvrez aussi

  • couverture
    Développement web

    Pourquoi assurer la maintenance d’un site web ?

  • couverture
    Développement application

    Comment rédiger le cahier des charges d’une application mobile ?

  • couverture
    Design

    Guide des bonnes pratiques de l’UX design