Scrum

Qu’est-ce que la méthode Scrum ?

 

 

La méthode Scrum est liée au développement Agile, orientée projet informatique dont les ressources sont régulièrement actualisées.

Ainsi, Scrum signifie en anglais “mêlée”, un terme qui correspond à son principe de base étant d’être sans arrêt prêt à réorienter un projet au fil de son avancement.

C’est alors une approche dynamique et participative de la conduite du projet.

 

 

Quels en sont les principes ?

 

 

Pour ce faire, la méthode Scrum se basent sur la réalisation de sprints, périodes allant généralement de 1 à 4 semaines, au début de laquelle est définit le périmètre d’action à réaliser durant celui-ci (durant une cérémonie appelé le sprint planning) et qui se termine par une démonstration au client ainsi qu’une rétrospective.

Ainsi la trajectoire et la priorisation des tâches est revue à chaque sprint, permettant une flexibilité et une agilité accrue.

Il est toutefois évident que cette démarche participative active est un atout fondamental.

Pour cause, elle garantit au le client le juste équilibre entre l’investissement prévu et le produit finalement livré.

Ainsi via l’étude du prototype il sera plus simple d’évaluer les fonctionnalités réalisées mais aussi d’effectuer une réflexion commune sur l’opportunité de futurs développements.

D’autre part, l’étroite intimité entre les clients utilisateurs et les prestataires développeurs facilite l’appropriation future de l’outil.

 

 

Comment peut-il être viable ?

 

 

Vous vous en doutez mais Scrum comme toute les méthodes dites XP programming n’a pas que des avantages.

Cependant pour qu’une méthode Scrum soit viable il est primordial que le client soit dans une position participative, chose qui n’est malheureusement pas toujours le cas.

C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle le processus de décision est difficile à conduire.

La définition d’une métrique parfaitement partagée, connue et commune pour toutes les parties prenantes est aussi incontournable.

D’autre part, le développement rapide et répétitif se traduit par une forte pression sur l’ensemble des membres de l’équipe de développement.

Ce pourquoi, les « sprints » exigent un niveau de productivité maximal pour tous les acteurs du projet.