La Checklist des bonnes pratiques d’emailing

 

L’email est l’un des outils marketing les plus efficaces pour augmenter votre nombre de clients, votre chiffre d’affaires et votre image de marque. Un moyen de communiquer efficacement qu’il faut pouvoir diffuser régulièrement et surtout savoir manier !

Voici donc une checklist pour créer les emailings de votre entreprise et en tirer les meilleurs bénéfices.

 

1. SOIGNEZ VOS EMAILS

 

En terme de contenu, c’est carte blanche selon votre cible et votre ligne éditoriale. Cependant, il est important de toujours inclure 5 aspects dans votre email. Cela vous permettra d’organiser votre rédaction et surtout de susciter l’intérêt chez vos lecteurs.

 

  • UN SEUL SUJET

 

Première chose pour ne pas vous perdre dans la rédaction de votre newsletter : l’axe. Choisissez un thème précis qui engagera la lecture de vos utilisateurs. Si jamais l’inspiration n’est pas là, il est toujours possible de choisir un thème relativement large plutôt qu’un sujet spécifique. Cependant, n’oubliez pas de prioriser, classer vos idées, ne soyez pas trop “brouillon”. Une newsletter se doit d’être claire et attractive.

 

  • UN OBJET D’EMAIL CRÉATIF

 

L’objet de votre email est la première chose que vos destinataires vont voir. Il est donc important de le rendre attractif sans trop en faire.

Tout d’abord, utilisez les variables pour personnaliser avec le nom ou l’emplacement de chaque destinataire. La personnalisation aide à augmenter le taux d’ouvertures pour la plupart des utilisateurs, et elle peut être efficace lorsqu’elle est associée à des automatisations ciblées.

Il est également préférable que votre texte soit direct et explicite, plutôt que tendance. Arrêtez avec les slogans saisonniers peu accrocheurs qui redirigeront directement votre e-mail dans la corbeille. Limitez également la ponctuation, restez à la fois simple et créatif, sans exagérer en ce qui concerne les caractères. Il est recommandé de ne pas dépasser les 9 mots ainsi que 60 caractères.

Pensez-y c’est ce qui peut faire la différence !

 

  • DU CONTENU INFORMATIF, ÉDUCATIF ET CONCIS 

 

À l’heure de la pollution numérique, la relation entre les emails commerciaux et les utilisateurs s’endommage de plus en plus. Or, il est possible de changer la donne avec un réel contenu de qualité. En moyenne, par jour, un utilisateur reçoit 10 emails commerciaux, un chiffre qui ne favorise pas l’ouverture des emails. 

Ainsi, pour mettre en place une relation de confiance entre vous et vos utilisateurs, il est important d’envoyer votre email ou newsletter avec un but avant tout informatif, éducatif et concis. Cela ne veut pas dire arrêter les offres commerciales, mais savoir les inclure dans un contenu favorisant l’attractivité.

Après lecture de votre newsletter, l’utilisateur doit avoir appris quelque chose tout en ayant envie de recourir à vos services et donc d’effectuer l’acte d’achat.

 

  • UN LIEN VERS VOTRE SITE

 

Guidez vos utilisateurs vers votre site web est primordial, notamment en terme de référencement et de performances. Ainsi, vos taux d’ouvertures, de clics ou encore de réactivité seront nettement en hausse.

 

  • LA PRÉSENCE DE VOS COORDONNÉES 

 

Ça parait évident et pourtant ce point est parfois oublié ! Bien entendu, même si cela coule de source, il faut bien évidemment penser à inclure vos coordonnées sur votre newsletter. 

En plus de ces points, il faut bien entendu que le design de votre newsletter ressemble à votre entreprise, qu’il soit à son image. Adaptez ainsi le discours, les images, les typographies, tout doit être personnalisable.

Un email ou une newsletter est un peu la vitrine de votre entreprise, n’oubliez pas ceci ! 

 

2. ATTIREZ L’OEIL

 

Après le contenu, place aux visuels ! Offrez à vos utilisateurs une expérience de lecture agréable, le ressenti est à prendre en compte en premier plan. Ce pourquoi vous devez opter pour un graphisme harmonieux, sans tomber dans l’excessif. Ajoutez des vidéos, des gifs afin de mettre le dynamisme au coeur de votre email.

Pour vous aider, vous pouvez vous référer à la signification des couleurs et leurs utilisations en marketing, des visuels adaptés et toujours en haute définition. Sachez également que plusieurs outils d’emailing proposent des modèles de newsletters aux designs avant-gardistes ! L’utiliser peut être un gain de temps mais ne lésinez pas sur la personnalisation de ces designs afin qu’ils soient en adéquation avec votre image de marque et ce qu’elle renvoie. 

 

3. PENSEZ MOBILE

 

S’adapter c’est la clé ! Aujourd’hui on estime qu’un utilisateur regarde ses mails sur son téléphone plutôt que via son ordinateur.

Nous préconisons donc d’utiliser la conception d’e-mail responsive, ce qui implique de coder et d’optimiser le contenu pour l’affichage sur plusieurs écrans et appareils.

Cela permet une pluralité de diffusion et surtout d’adaptation des dimensions pour pouvoir visionner le contenu sur tous types d’écrans : téléphones, ordinateurs ou encore tablettes.

 

4. CRÉEZ UNE VERSION EN LIGNE DE VOTRE EMAILING

 

La mise en place d’un préheader est indispensable non seulement pour votre propre visualisation de votre email par un lien miroir mais également pour vos internautes. Un lien miroir est une copie exacte de votre emailing sur une page web hébergée.

Il est fort probable que l’affichage de votre emailing varie en fonction de l’utilisation du destinataire de messagerie, tels que Outlook, Lotus notes, ou alors Gmail, Hotmail, Yahoo, dans lesquels les images sont souvent bloquées automatiquement pour des raisons de sécurité.

Ainsi il est important de disposer d’un lien miroir pour pallier un problème d’affichage potentiel. L’utilisateur verra donc cette phrase en haut de l’email : « Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, accéder à la version en ligne », ou « Si vous ne parvenez pas à voir les images ci-dessous, cliquez ici ».

Or il est préférable de débuter votre mail par la présentation du contenu, de l’offre ou encore le service par la mise en avant du lien principal. Ce texte est une bonne façon d’accroître le nombre d’ouverture et de clics utiles.
Combinez alors les deux et le tour est joué !

 

5. UN TEXTE ALTERNATIF POUR VOS IMAGES

 

Il est fort probable qu’une grande partie de votre cible ait les images désactivées sur son ordinateur et portable. C’est pourquoi il faut bien penser à utiliser des textes alternatifs ou encore balises alt sur vos images. Si vous ne le faites pas, votre cible ne verra que des volets de prévisualisation, jonchés d’espaces vides.

Il faut prendre en compte cette possible désactivation dans la création du visuel de votre email, et c’est pour cette raison qu’on vous conseille de ne pas tout miser sur les images. Jouer sur les polices, les couleurs, les fonds qui accompagnent vos images et peuvent créer seuls une attractivité sans faille !

 

6. ADOPTEZ L’A/B TESTING

 

L’A/B testing dans le contexte des emails consiste à créer une deuxième version de votre campagne pour découvrir quelle version obtient les meilleurs taux d’ouvertures et de clics auprès de votre public.

L’avantage de l’A/B Testing est de pouvoir tester vos visuels, vos CTA, vos textes sur un échantillon de votre base de contacts. Cette méthode vous permettra de savoir ce qui fonctionne et ce qui fonctionne le moins.

Ce sont des tests simples qui permettent à une entreprise d’améliorer considérablement le ROI de ses campagnes et d’affiner la pertinence de ses e-mails.

 

 

Découvrez aussi

  • La Checklist des bonnes pratiques d’emailing

    En terme de contenu, c’est carte blanche. Cependant, il est important d’inclure 5 aspects dans votre email.